« Giulia Frasi in London » : un délicieux voyage, enchanteur, au pays du dernier Haendel, autour de 1750

— Ecrit le dimanche 8 avril 2018 dans la rubriqueMusiques”.

Sur ma platine,

un délicieux CD (Chandos CHSA 0403) Giulia Frasi in London

par la soprano Ruby Hughes & The Orchestra of The Age of Enlightenment, sous la direction De Laurence Cummings.

Le programme,

construit tout entier sur la carrière à Londres de la soprano lombarde Giula Frasi (fl. 1740 -1774),

présente à Londres à partir de l’automne 1742, pour la troupe d’opéra italien de Lord Middelsex, « peu de temps après que Haendel ait décidé de cesser de composer et de faire représenter des opéras sur la scène londonienne« , choisissant de se consacrer désormais à la composition d’oratorios chantés en anglais : Susanna (1749), Solomon (1749), Theodora (1750), The Choice of Hercules (1751), Jephta

est idéalement composé

sur des airs de Handel (1695 – 1759), bien sûr,

mais aussi Arne (1710 – 1778 : AlfredArtaxerxes), Smith (1712 – 1795 : Paradise Lost, Rebecca), Ciampi (1719 – 1762 : Adriano in Siria, Il Trionfo di Camilla) et Hayes (1738 – 1797 : Telemachus),

et magnifiquement incarné par la soprano anglaise Ruby Hughes,

à la voix souple d’une merveilleuse douceur et parfaitement mélodieuse

dans des airs ravissants composés tout exprès pour la voix et l’art du chant élégiaque de Giulia Frasi ;

à un moment de sortie du Baroque vers le tout premier classicisme _ bientôt représentè à Londres même par les œuvres (pré-mozartiennes ?) de Jean-Chrétien Bach.. 

Très chaudement recommandé…

Ce dimanche 8 avril 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


- 4 = null

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur