L’art conceptuel s’implante à la Cité du Vin, ou les paradoxes des commissaires d’exposition de Porto

— Ecrit le vendredi 5 octobre 2018 dans la rubriqueRencontres”.

Hier soir, jeudi 4 octobre 2018,

vernissage à la Cité du Vin

de l’exposition Douro : l’air de la terre au bord des eaux.

Les cinq expositions précédentes de la Cité du Vin

_ les bouleversantes photos des 30 mois de chantier de la Cité du Vin par Isabelle Rozenbaum,

soit Carte blanche à Isabelle Rozenbaum : le Regard d’une photographe sur le chantier de la Cité du Vin,

Bistro ! de Baudelaire à Picasso,

la Géorgie, berceau de la Viticulture,

La musique et le Vin : accords et désaccords _

étaient toutes éblouissantes de sensibilité,

associant le charme profond des énigmes de beauté, souvent renversantes, exposées à nos sens,

avec un doux accompagnement quasi pédagogique sans le moindre didactisme

nous faisant avancer un peu dans la résolution de ces mystères _ liés au Vin _ proposés à notre sagacité de visiteurs ;

cette fois, les commissaires _ portugais _ de l’exposition

ont audacieusement choisi la carte de l’art conceptuel _ chic _,

assez éloigné des éléments basiques _ l’air, la terre, l’eau, mais aussi le feu _ que suggère le titre de l’affiche de l’exposition,

ainsi que de l’expérience sensuelle, d’excellent aloi, que nous tous avons du territoire même

et de la civilisation

du Portugal,

ainsi que de ses artistes.

On comprend qu’un certain buzz se soit,

semble-t-il,

aussitôt répandu dans la ville _ dixit Sylvie Cazes elle-même en son noble discours de présentation _ ;

de même que la perplexité _ avouée _ de certains de ses visiteurs les plus illustres, ce soir-là,

et leur décision _ raisonnable, très sage _ de revenir, un peu plus au calme,

afin de mieux percevoir aussi, avec davantage d’acuité de leurs sens (et de leur esprit d’analyse)

ne serait-ce que les musiques d’accompagnement,

pas assez audibles hier soir

parmi le bruit de fond du piétinement des pas des visiteurs

tournant et retournant en rond dans une salle unique.


Et je ferai probablement de même : je reviendrai

cette fois lors d’une visite commentée,

chaque jour à 16 heures _ mais c’est bien là le lot de tout art conceptuel…



Ce vendredi 5 octobre 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


six + 1 =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur