La virtuosité de la brillante Emöke Barath dans un éclatant récital du premier Baroque italien

— Ecrit le jeudi 31 janvier 2019 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

Au sortir d’écoutes enchantées

de divers récitals

de sublimissimes Madrigaux italiens de la Renaissance,

tout spécialement pour la cour ultra-raffinée des Este

à Ferrare

_ que de merveilles de poésie !!! _,

la virtuosité exacerbée

de la très brillante soprano Emöke Barath,

servant des compositeurs _ surtout pour le théâtre public, et à Venise _

tels que Barbara Strozzi (Venise, 1619 – Padoue, 1677),

Antonio Cesti (Arezzo, 1623 – Florence, 1669),

Francesco Cavalli (Crema, 1602 – Venise, 1676) ;

mais aussi Tarquinio Merula (Busseto, 1595 – Crémone, 1665)

_ avec aussi quelques pièces instrumentales du très brillant, lui aussi, Biagio Marini (Brescia, 1594 – Venise, 1663) _,

touche et émeut un peu moins, dois-je dire, ma sensibilité.

Cet éclatant et très beau récital,

intitulé Voglio cantar,

dispose aussi du somptueux tapis _ pré-orchestral, déjà _,

de l’excellent ensemble Il Pomo d’Oro,

dirigé ici _ depuis le clavecin _ par Francesco Corti :

soit un CD Erato 0190295632212.

Voici donc un CD qui me paraît plutôt constituer

une luxueuse carte de visite

pour une brillantissime cantatrice,

déjà bien remarquée dans pas mal de très réussies _ voire marquantes _ productions d’opéras

du Baroque,

de par toute l’Europe ;

qu’un programme centré sur le touchant des œuvres.

Ce jeudi 31 janvier 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


6 * three =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur