En parcourant l’Intégrale de la Correspondance de Maurice Ravel…

— Ecrit le jeudi 14 mars 2019 dans la rubriqueHistoire, Musiques, Rencontres, Villes et paysages”.

En parcourant,

avec un vif plaisir,

l’Intégrale de la Correspondance (1895-1937), écrits et entretiens,

 

je m’attache à y relever

tout ce qui y concerne

Saint-Jean-de-Luz et Ciboure…

Les séjours qu’y fit Maurice Ravel,

bien sûr _ et ce qu’il y fit, composa _ ;

mais aussi toutes les personnes _ et correspondances _

ayant un lien _ affectif fort _ avec 

ce coin de son « pays natal« ,

ainsi qu’il se plaît à l’écrire à maintes reprises…

En commençant par les membres de la famille Gaudin

_ dont la « tante Gachuch« , ou Gachoucha, c’est-à-dire Gracieuse Billac,

qui veillait sur les enfants de la maisonnée Gaudin, en leur domicile du 41 rue Gambetta à Saint-Jean-de-Luz ; 

Gachoucha Billac étant la grand-tante maternelle de Maurice Ravel… ;

et quand Maurice Ravel et Magdeleine Gaudin-Hiriard s’écrivent

(cf les lettres du 8 octobre 1910 et du 24 novembre 1914),

il lui écrit « ma chère cousine« , page 246 ;

et elle, elle signe « votre cousine« , page 403… _ :

surtout Marie Gaudin (1879 – 1976)

et sa sœur Jane Gaudin-Courteault (1880 – 1979),

qui furent les amies de toute la vie de Maurice Ravel.

Et je remarque que ses séjours-là

sont, pour Ravel,

comme un très salutaire baume de jeunesse ;

et de reviviscence…

À suivre…

Ce jeudi 14 mars 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


7 + = fourteen

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur