De Franz Xaver Richter, non seulement la musique religieuse chantée, mais aussi la musique instrumentale… Enthousiasmant !

— Ecrit le mercredi 29 janvier 2020 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

J’ai poursuivi mon écoute des CDs de la musique de Franz Xaver Richter

à portée directe de ma main, en ma discothèque

_ notamment avec le double album Supraphon SU 4204-2 de l’Oratorio de la Passion La Deposizione dalla Croce di Gesu Cristo, Salvator nostro (de 1748) :

une œuvre vraiment splendide du début de sa période (de 1746 à 1768) de Mannheim ;

et toujours par le Czech Ensemble Baroque, dirigé par Roman Valek…

Et il se trouve que 2 des 4 CDs de musique de religieuse chantée

que je viens de ré-écouter

_ tous par le Czech Ensemble Baroque, et sous la direction de Roman Valek, chez Supraphon _,

comportent aussi, intercalées, de merveilleuses pièces de musique instrumentale :

en l’occurrence une Sinfonia avec fugue de 19′

(datée des années 1760 passées à Mannheim)

_ pour le CD Supraphon SU 4177-2 comportant la Messa de Requiem à 16 voci et le De Profundis à 12 voci… _ 

et une Sinfonia n°52 _ dite aussi Symphonie des trompettes _ de 12′

ainsi qu’un Concerto pour hautbois et orchestre de 12′ lui aussi

_ pour le CD Supraphon SU 4240-2 comportant le Te Deum de 1781 et un Exsultate Deo

Eh bien ! ces œuvres instrumentales-ci

sont d’une beauté proprement enthousiasmante !!!

Quel décidément magnifique compositeur que Franz Xaver Richter !

Pourquoi n’est-il donc pas beaucoup plus largement reconnu comme tel ?

Les voies de la renommées sont bien capricieuses…

Ce mercredi 29 janvier 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


seven - = 1

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur