Musiques de joie : au sommet, les merveilleuses Sonates en trio de l’extraordinaire Jan Dismas Zelenka !

— Ecrit le dimanche 22 mars 2020 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

En matière de musiques de joie,

je place au plus haut de la pile les merveilleuses Sonates en trio ZWV181 de Jan Dismas Zelenka

(Lounovice, 16 octobre 1679 – Dresde, 23 décembre 1745)

sans conteste un de mes compositeurs préférés !

_ nulle œuvre si peu que ce soit inférieure chez lui… Tout est constamment et au plus haut magnifique !!!

La difficulté est pour moi de choisir entre les nombreuses versions dont je dispose en CDs

_ dont, et c’est à relever, une que j’avais achetée à Prague en 1993, dirigée par Frantisek Xaver Thuri,

le double album Matous MK 0010-2132…

J’ai donc choisi d’écouter les interprétations de

Paul Dombrecht, en 1982 et 1988,

en un double CD Accent, et repris par Glossa GCD C80014, en 2015,

Zefiro – Alfredo Bernardini, en 1993 et 1995,

en un double CD Arcana A 394, en 2016,

Collegium 1704 – Vaclav Luks, en 2016,

en un double CD Accent ACC 24319, en 2017,

Ensemble Berlin Prag (avec une supervision artistique de Reinhard Goebel), en 2017,

en un double CD Supraphon SU 4932-2, en 2018.

Chacune de ces superbes interprétations a de très grandes qualités

_ velours, douceur, tendresse _,

mais puisque je privilégie ici le critère de la capacité de donner de la joie,

c’est pour la plus récente version,

celle enregistrée à Berlin au mois de juillet 2017,

par l’Ensemble Berlin Prag,

et sous la direction artistique de Reinhard Goebel,

avec Dominik Wollenweber et Vilem Veverka, hautbois,

Mor Biron, basson,

Barbara Maria Willi, clavecin,

Ulrich Wolff, contrebasse

et Jakub Cernohorsky,

que j’opte ici : la plus vive !

Cf déjà mon article du 16 mars 2018 :

Et voici une vidéo de 16′ 15 qui nous en donne un superbe extrait :

un pur régal !!!

Au passage,

je regrette l’absence ces dernières décennies

d’enregistrements nouveaux de la merveilleuse musique orchestrale de Zelenka

(Hipocondrie, l’Ouverture à 7 ZWV 181, etc.),

depuis les parutions des disques de Nikolaus Harnoncourt, enregistrés en 1977-78-79 chez Teldec

_ quel choc musical lors de leur découverte !

Des 3 volumes des Complete Orchestral Works de Jan Dismas Zelenka

interprétés par l’Ensemble Das Neu-Eröffnete Orchestre, dirigé par Jürgen Sonnentheil,

parus chez CPO entre 1997 et 2000,

je possède les volumes 1 et 3, mais pas le volume 2 (paru en 1999).

Une interprétation pas assez vive, hélas ;

et qui laisse donc à désirer…

Bien sûr, la splendide _ et très riche, heureusement ! _ musique religieuse de Zelenka

_ surtout pour la cour royale Dresde : musique elle aussi très largement au-dessus du lot ! Les Messes sont toutes des merveilles !!! _

a été magistralement servie :

..

par les chefs tchèques Vaklav Luks, Adam Viktora,

et allemands Frieder Bernius, Hans-Christoph Rademan…

Jan Dismas Zelenka,

formé dans la Prague catholique des Habsbourg,

est un extraordinaire enchanteur !

Et donc une absolue priorité de découverte

pour les amoureux du Baroque musical !

Ce dimanche 22 mars 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


2 + = eleven

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur