Musiques de joie : la puissance envoûtante de l’oratorio San Giovanni Battista, d’Alessandro Stradella (1643 – 1682)

— Ecrit le jeudi 21 mai 2020 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.
L’histoire-tragédie de la décollation de Jean-Baptiste
ne constitue certes pas, a priori, un récit très propice à la joie.
Cependant la grande force musicale d’Alessandro Stradella
(Bologne, 3 mars 1643 – Gênes, 25 février 1682)
soulève l’enthousiasme
et emporte l’adhésion jubilatoire de l’auditeur,
tout spécialement en ce puissamment envoûtant oratorio,
San Giovanni Battista,
représenté à Rome en 1675.
..
Ici, j’ai choisi le CD Hyperion CDA 67617 ;
soit l’interprétation on ne peut plus idoine de l’Academia Montis Regalis,
dirigée par Alessandro De Marchi,
enregistré à Mondovi en mars 2007.
Ce jeudi 14 mai 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa
Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


three + = 4

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur