Musiques de joie : le très jubilatoire Messie de Haendel, tout simplement

— Ecrit le jeudi 21 mai 2020 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

George Frideric Handel 

(Halle-sur-Saale, 23 février 1685 – Londres, 14 avril 1759)
est un grand hédoniste
_ pas fondamentalement un mystique ;
ainsi Gustav Leonhardt ne chérissait-il guère Haendel…
Et c’est assez à juste titre, probablement, que son œuvre la plus universellement reconnue
est le très jubilatoire Messie,
donné pour la première fois à Dublin, le 13 avril 1742.
J’ai choisi ici l’interprétation fervente et équilibrée des Arts Florissants
sous la direction de William Christie,
en décembre 1993,
avec les solistes Barbara Schlick, Sandrine Piau, Andreas Scholl, Mark Padmore et Nathan Berg ;
soit le double album Harmonia Mundi HMG 501498.99.
Ce jeudi 7 mai 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa
Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


seven - 4 =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur