Musiques de joie : la parfaite jubilation des chansons un peu lestes de Marc-Antoine Charpentier, par le cher Henri Ledroit en 1987

— Ecrit le mercredi 17 juin 2020 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

Existe tout un versant comique

dans l’œuvre musical de Marc-Antoine Charpentier 

( – 1643, Paris, 24 février 1704),

notamment à partir de sa collaboration avec Molière

(Paris, 15 janvier 1622 – Paris, 17 février-1673),

par exemple pour les ballets (copieux !) du Malade imaginaire,

créé le 10 février 1673.

J’aime tout spécialement deux _ prestes, superbement troussées _ chansons :

« Auprès du feu l’on fait l’amour… » (H. 446)

et « Ne fripez pas mon bavolet » (H. 499a), intégrée en 1679 à une reprise de la pièce à machines L’Inconnu… ;

et dans l’interprétation si pleine d’esprit _ et de vie ! _ du cher _ et irremplacé ! _ Henri Ledroit

(Villacourt, 11 mars 1946 – Nancy, 10 mai 1988),

en un superbe CD Charpentier Orfée descendant aux Enfers,

le CD Ricercar RIC 037011,

enregistré à Stavelot du 28 janvier au 2 février 1987.

Et avec une précise et très intéressante présentation de Catherine Cessac, dans le livret.

Un talent (de chansons) assez peu couru,

et surtout pas assez fréquenté par les interprètes,

dans la tradition musicale française.

Mais là, je suis plus que probablement très injuste !

Écoutez donc les podcasts de ces deux chansons :

« Auprès du feu l’on fait l’amour…« 

et « Ne fripez pas mon bavolet« …

Et réjouissez-vous !

Ce mercredi 17 juin 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa 

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


7 + seven =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur