Question : lesquels des « Tirages Fresson » de Bernard Plossu, sont ceux que je préfère ?.. Retour sur la question du choix de l’image de couverture : quelques éventualités d’autres images possibles

— Ecrit le vendredi 20 novembre 2020 dans la rubriquephotographie”.

Dans la suite immédiate de mon retour réflexif d’hier

 _

sur le choix de l’image des environs du Mont-Mézenc, en Ardèche,

comme couverture du tout nouveau « Tirages Fresson » de Bernard Plossu, aux Éditions Textuel,

comme annoncé hier,

il me faut maintenant me pencher avec un peu de précision sur ce qui a pu susciter le non-choix _ de la part de l’auteur et de son éditeur : car la question est d’abord, et fondamentalement, bien sûr, éditoriale ! _ d’images concurrentes,

jugées,

pour ce qui concerne le simple regardeur que je suis, et au moins dans ce qui a été l’immédiateté de mon premier regard,

davantage enthousiasmantes que cette image-ci des environs du Mont-Mézenc…

Et cela en revenant passer en revue certaines de mes 13 images préférées, et quelques autres encore de ma liste complémentaire de 22,

de mon article du 5 novembre :

Ainsi,

ajustant légèrement ce qui avait été mes tous premiers choix (de 13, puis de 22) entre les 80 images, au total, de l’album,

ainsi qu’en les classant au sein des 6 genres que j’avais distingués _ en l’œuvre iconique de Bernard Plossu _ et au sein desquels je les avais placés :

images « de nature plus ou moins brute ou policée« ,

images « de villages« ,

images « de villes et métropoles« ,

images « avec vue sur la mer« ,

images « d’intérieurs« 

et images « tendant vers l’abstraction« ,

cette fois je retiens

d’abord

2 images « de nature » :

celle, à la page 53, légendée « Port-Cros, France, 2011 » , et celle, à la page 80, légendée « Giverny, France, 2010 » ;

2 images « de villages » :

celle, à la page 68, légendée « Purroy, Espagne, 2018 » , et celle, à la page 81, légendée « Bourgogne, France, 2010 » ;

2 images « de villes » :

celle, à la page 18, légendée « Palerme, Italie, 2008 « , et celle, à la page 26, légendée « Milan, Italie, 2009 » ;

1 image « avec vue sur la mer » :

celle, à la page 98, légendée « Île de Ventotene, Italie, 2010 » ;

et 5 images « d’intérieurs » :

celle, à la page 19, légendée « Livourne, Italie, 2014 » ; celle, à la page 27, légendée également « Livourne, Italie, 2014 » ; celle, à la page  43, légendée « Chez les Mirabel, Ardèche, 2012 » ; celle, à la page 57, légendée « Milan, Italie, 2008 » ; et enfin, aux pages 64-65, celle légendée « Jumièges, France, 2017« .

Je dois relever aussi que mon goût personnel n’a retenu, comme image pouvant « mériter » de figurer en couverture de l’album, aucune des images que j’ai classées comme « tendant vers l’abstraction »

ce qui, bien évidemment témoigne bien davantage _ sinon exclusivement ! _ de ma subjectivité iconique de regardeur _ mettant le plus souvent le figuratif au-dessus de l’abstrait… ; même si il arrive aussi, à l’occasion, que l’abstrait (Kandinsky, Mondrian, Pollock, par exemple, etc.) puisse, lui aussi, beaucoup me plaire… _,

que de la valeur objective de l’image plossuienne !

Et, en élevant encore d’un cran, mon degré de préférence,

je réduis encore un peu plus mon choix

à 4 merveilleuses images :

celles des pages 18 (« Palerme, 2008« ) _ une sidérante image (quasi cinématographique, à la Antonioni…) de ville, la nuit _,

53 (« Port-Cros, 2011« ) _ une image (paradisiaque, d’un Corot méditerranéen…) de nature _,

68 (« Purroy, 2018« ) _ une image (d’une poésie à fondre de bonheur…) de village quasi abandonné éblouissant de vie _

et 80 (« Giverny, 2010« ) _ une autre image (de perfection ouverte de jardin libre, cette fois) de nature.

Alors je me pose la question :

ont-elles, ou pas, ces 4 fabuleuses images _ qui m’enthousiasment ! toutes les quatre… _,

de quoi rivaliser avec l’image élue des herbes sauvages des environs du Mont-Mézenc ?..

_ dont la resplendissante beauté lumineuse s’insinue de plus en plus intensément sur ma rétine, je dois bien l’avouer…

Chacune de ces images a, de fait _ il me faut en convenir _, son très puissant charme poétique singulier…

Et peut-être aurais-je fini par élire « Purroy, 2018« ,

image sublime

de ce village perdu _ de l’est de la province de Huesca, en Aragon _ désormais complètement abandonné…

Ce vendredi 20 novembre 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


5 + = nine

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur