Les persistantes taches aveugles de quelques filiations, en Algérie coloniale…

— Ecrit le jeudi 7 janvier 2021 dans la rubriqueHistoire, photographie”.

J’ai consacré mes deux derniers articles

 

à un certain balayage des carrières d’administrateurs-adjoints, dans diverses « communes mixtes » de l’Algérie coloniale,

du neveu aîné de Louis Ducos du Hauron, Amédée Ducos du Hauron,

ainsi que son gendre, Henri Ducros :

dans l’espoir de dénicher en quelque discret recoin

quelque menu indice pouvant m’aider à progresser si peu que ce soit,

à franchir un palier enfin libérateur,

dans la poursuite de mes tentatives d’identification des personnes constituant la majorité de la constellation familiale de ce neveu « algérois – algérien« ,

ou de son gendre…

Espoir pas vraiment satisfait encore pour le moment.

Il me faut plutôt me tourner vers la recherche d’indices familiaux ;

mais je ne sais plus trop comment et vers où,

ou vers quoi,

vers quelle réserve de potentiels indices,

me tourner ici et maintenant…

Ce jeudi 7 janvier 2021, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


eight + = 10

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur