Combler certains blancs dans les généalogies accessibles des Langlois

— Ecrit le vendredi 11 juin 2021 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

Et voici que ce vendredi matin 11 juin, à 8 h 40,

je viens de parvenir à combler certains des blancs sur lesquels je peinais encore hier soir, à propos des arbres généalogiques des Langlois accessibles sur le Web ;

cf mon article

Ce qui, en l’occurrence, me permet de relier le tableau de parenté _ réalisé par Bertrand Langlois _ dans lequel prend place _ après quelques opérations un peu délicates d’identification de blancs... _ Hervé Langlois _ ainsi que son grand-père Robert Langlois (Sèvres, 16 février 1900 – Montreuil-aux-Lions, Aisne, août 1944) _,

et celui _ réalisé par Manuel-Raymond Protat, pour la descendance d’Appolinaire Mantelet (Lignières, Aube, 7 mai 1832 – Lignières, 1er février 1905) _ dans lequel figure bien en clair Bertrand Langlois _ mais hélas sans liens d’ascendance accessibles qui auraient permis de le situer, lui, Bertrand Langlois, par rapport à la famille des Langlois ! 

Or il se trouve que,

dans la fratrie des 4 enfants du fils unique _ sans prénom identifié _ de Robert Langlois et son épouse Denise Dubourg (Rambouillet, 20 mai 1904 – Château-Thierry, Aisne, septembre 1944) et son épouse _ encore sans prénom identifié non plus… _ née Kuntz,

l’ainé des 4 est Bertrand Langlois _ époux de Sylvie Poinsot et père de leurs 3 fils : Thibault, Matthieu et Xavier Langlois _ ;

et qu’il s’avère être le frère du quatrième et dernier de la fratrie : Hervé Langlois _ époux en secondes noces de Bertille de Swarte, et père de leurs 2 enfants : Pauline et Théotime Langlois de Swarte.

La seconde de la fratrie est une fille Langlois, mariée et sans enfants ;

et si le troisième est bien lui aussi un garçon Langlois, il n’a que deux enfants, et ne peut donc pas être Hervé Langlois ;

ce garçon Langlois qui a bien eu un premier enfant d’une première épouse ; puis deux autres enfants d’une seconde épouse _ en l’occurrence Bertille de Swarte, divorcée de son premier mari, Pierre Sartre… _, ainsi que le schéma de Bertrand Langlois le présente très effectivement, a toutes chances d’être bien notre Hervé Langlois… 

Ainsi voilà donc une première boucle bouclée !

Et à suivre, bien sûr !

En me demandant, aussi, la raison de ces blancs dans cette généalogie des Langlois _ originaires, bien en amont de la ville natale de Sèvres, de Robert Langlois (né à Sèvres le 16 février 1900) ; originaires, donc, de Pont de l’Arche, dans l’Eure, en Normandie ; et cela depuis un précédent Robert Langlois (1591 – 1666), déjà natif de Pont-de-l’Arche : ces Langlois-ci, de même que bien d’autres Langlois, sont donc d’ascendance normande. Et la résidence sévrienne de cette famille Langlois originaire de Pont-de-l’Arche, remonte au mariage de Polyclès Langlois (né à Pont-de-l’Arche le 29 septembre 1814, et décédé à Sèvres le 30 novembre 1872, avec la sévrienne Amable-Ursule Landry (Sèvres, 19 mai 1825 – Sèvres, 7 février 1898)… _ réalisée ainsi, avec ces divers blancs, par Bertrand Langlois…

J’y reviendrai… 

Ce vendredi 11 juin 2021, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


nine * = 63

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur