Bertille de Swarte et les fécondes activités du Centre culturel de rencontre du château de L’Esparrou, à Canet-en-Roussillon…

— Ecrit le lundi 21 juin 2021 dans la rubriqueHistoire, Musiques, Rencontres”.

Après mon ,

je poursuis ce que j’ai commencé d’engager avant-hier en mon article

Comme je l’ai indiqué,

la fondation en janvier 1988 à Perpignan de l’IRVEM (Institut de Recherche Vocale et d’Enseignement Musical Méditerranéen), a constitué une étape décisive _ et majeure _ dans la carrière culturelle de Bertille-Marie-Thérèse-Françoise de Swarte :

son activité, là _ à l’IRVEM _, d’enseignement du chant se poursuivant très activement aujourd’hui…

Une autre fondation est aussi très importante dans la carrière artistique de Bertille de Swarte :

celle de l’Association des Amis du château de l’Esparrou, à Canet-en-Roussillon association créée le 12 juillet 2001 _,

dans le domaine familial _ cf le bien intéressant article Un second souffle pour le château de l’Esparrou, paru dans L’Indépendant de Perpignan le 12 avril 2012 _ hérité de sa grand-mère maternelle Marie-Thérèse Sauvy (Perpignan, 1er mai 1896 – Canet-en-Roussillon, 30 juin 1994) ;

Marie-Thérèse Sauvy, l’épouse _ à Neuilly-sur-Seine, le 17 mars 1923 _ de André-Marie Rendu (Paisandu, Uruguay, 17 mai 1885 -Canet-en-Roussillon, 8 août 1953),

et surtout la fille de celui qui fut maire de Perpignan _ du 1er mai 1904 au 13 mai 1907_Eugène Sauvy (Perpignan, 19 octobre 1868 – 1917) ;

fils du premier propriétaire de ce beau domaine de Canet-en-Roussillon :

Joseph Sauvy (Perpignan, 30 octobre 1833 – 1892)

ASSOCIATION LES AMIS DE L’ESPARROU

L’association « Les Amis de l’Esparrou » s’est donné comme objectif principal dès sa création « la protection, la sauvegarde, la promotion et l’étude du patrimoine architectural, culturel et naturel du château de l’Esparrou, de son parc et de son environnement ». Un objectif qui trouve pleinement son sens aujourd’hui avec le projet de faire de l’Esparrou un haut lieu culturel et événementiel _ voilà ! _, comme il le fût d’une certaine manière dès sa construction en 1891. L’association Les Amis de l’Esparrou lors de sa création, a organisé à l’Esparrou et dans d’autres lieux équivalents de la région (le château du Parc-Ducup, etc.) des concerts et des lectures musicales autour d’auteurs et de compositeurs de la fin du XIXe. De même, elle a proposé des visites-conférences portant sur l’univers architectural, artistique et culturel de cette époque, et permettant d’interroger les spécificités de l’identité catalane, grâce à la découverte des demeures de la famille Pams à Perpignan, Port-Vendres et Valmy, ou de l’architecture de la fin du xixe siècle à Barcelone.

Après l’inscription du château à l’Inventaire des monuments historiques en 2011, qui a permis la protection du château, l’Association a engagé une démarche pour devenir Centre culturel de rencontre (CCR) dans un objectif de sauvegarde du patrimoine et de mise en place d’un projet _ culturel et artistique _ d’intérêt général. La Commission nationale du 5 janvier 2012 avait proposé au Ministre de prendre le projet en considération, une première étape qui a permis d’approfondir le projet, de travailler avec l’appui de la DRAC et des collectivités partenaires pour franchir les étapes vers le label. L’Association depuis 2012 développe un projet qui s’articule sur un thème, L’intime, décliné autour de quatre axes qui croisent à la fois l’histoire du domaine, une présence artistique essentielle, un fort positionnement dans le domaine de l’éducation artistique auprès des jeunes, un questionnement sur la société et l’environnement. La programmation annuelle se tourne vers tous les publics (familles, jeunes publics, publics empêchés, scolaires, tout public…) et propose des concerts, spectacles, expositions, conférences, formations, résidences d’artistes en lien avec l’environnement et le patrimoine de l’Esparrou.

LE PROJET DE CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

Silhouette familière émergeant au-dessus d’une mer d’arbres et de feuillages, le château de l’Esparrou est le témoin d’une époque dont l’histoire est encore proche dans les esprits, palpable, racontée, photographiée. La volonté des propriétaires (descendants des bâtisseurs de l’Esparrou) est de créer une rencontre à travers l’art en valorisant ce patrimoine. L’ouverture à un public diversifié fait le lien entre ce passé et le présent. Le château marie de façon unique un terroir cultivé, des zones humides et les rivages de l’étang qui sont d’une très grande sensibilité écologique. De par sa situation, (enracinement dans la ruralité, biodiversité), son histoire (prenant de plein fouet le nouveau siècle et tout le modernisme qu’il suscita), et le lien étroit avec de nombreux artistes, l’Esparrou doit devenir un lieu de référence pour replacer l’homme dans une rencontre avec l’art, la culture et les milieux naturels dans une approche intimiste, « L’Intime » ayant été choisi comme axe de réflexion du futur CCR.
La configuration du lieu permettra d’accueillir après sa restauration des publics très variés. Les salons et la bibliothèque éclairés de larges fenêtres pourront recevoir des artistes qui résideront pour peindre, écrire ou composer. Le parc de 5 hectares, à quelques encablures de la civilisation, est un site exceptionnel, riche d’une histoire ornithologique hors du commun. La colline, avec ses vignes et ses bosquets, est un lieu remarquable en période de migration et de nombreux passereaux peuvent y être observés. L’anse de l’Esparrou est actuellement le seul endroit où les oiseaux de l’étang de Canet peuvent se réfugier. Des petits chemins jalonnés de bancs de pierre serpentent à l’intérieur du parc et invitent à la contemplation et au repos.

L’investissement de Bertille de Swarte _ et avec elle, celui de nombreux membres de sa famille, à commencer par ses enfants ; mais aussi ses neveux et nièces, gendres, belle-filles, petits-enfants… _ dans ce Centre de Rencontre culturel et artistique _ en particulier musical _, est donc, lui aussi, très important.

 

Ce lundi 21 juin 2021, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


4 - one =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur