Archives de la catégorie “Non classé”

Et la joie très généreusement communicative de Georg-Philipp Telemann…

27jan

La musique de chambre et de plein air

de Georg-Philipp Telemann (1681 – 1767)

a le formidable pouvoir de dispenser une incommensurable _ inlassable _ joie.

L’homme lui-même était particulièrement généreux ! 

Si, à ma connaissance, le 250 éme anniversaire _ en 2017 _ de la disparition de Telemann

n’a pas donné lieu à de nouvelles réalisations discographiques complètes de ses Concerts

_ mais serait-ce seulement envisageable ? _,

nous avons tout de même eu quelques réalisations en CDs

de ses merveilleuses Suites orchestrales _ dans le style français ;

et l’on en redemande !!! _,

mais aussi quelques très réussis CDs de musique de chambre,

je veux dire de ses très brillantes et magnifiquement réjouissantes Sonates en Trio !

À preuve,

cet étourdissant double album des Essercizii Musici

de l’excellent Ensemble Florilegium

_ le double CD Channel Classics CCS 40118 _ ;

dont nous n’avons plus, maintenantant, qu’à nous languir d’attendre la parution du jumeau

_ un second double album ! qui viendrait compléter la collection ! _,

afin de disposer par eux

de l’intégralité de cette production télémanienne de 1740.

Réjouissons-nous donc dès maintenant

de cette jubilatoire interprétation par Florilegium

de cette musique si formidablement pourvoyeuse de joie !!!

Ce dimanche 27 janvier 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

Un merveilleux « Paris 1900″ par Geneviève Laurenceau et David Bismuth : 3 sonates pour violon et piano de Gabriel Fauré, Gabriel Pierné et Camille Saint-Saëns

09jan

Quelle merveilleuse réussite

_ tout est si juste dans l’esprit de leur interprétation _

viennent de nous offrir au CD,

le CD Naïve V5446

intitulé Paris 1900,

la violoniste Geneviève Laurenceau

et le pianiste David Bismuth :

tout vibre et plane avec la plus palpitante vie

et la plus grande justesse,

et sans précipitation _ ni engourdissement _,

dans les trois sonates fin de siècle (1876, 1900 et 1885) pour violon et piano

de Gabriel Fauré _ la sonate en la majeur, opus 13 _,

Gabriel Pierné _ la sonate en ré mineur, opus 36 _,

et Camille Saint-Saëns _ la sonate en ré mineur, opus 75.



Ce récital est une réussite absolue !!!



Un modèle d’interprétation de la musique française post-romantique.


Et un enchantement musical.


Ce mercredi 9 janvier 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

L’autre chef d’oeuvre , après « L’Art de la joie », de Goliarda Sapienza : ses extraordinaires « Carnets »

05jan

Ce début janvier 2019,

paraissent, aux Éditions du Tripode,

et toujours en une merveilleuse traduction _ elle coule de source ! _ de Nathalie Castagné

_ sa découvreuse et révélatrice à l’univers entier ! Ce n’est certes pas peu !!! _,

une sélection _ de 461 pages _

des 8000 pages manuscrites

que rédigea au jour le jour, entre 1976 et 1996 _ l’année de sa mort : le 30 août 1996 ;

des suites d’une chute dans les escaliers de sa maison de Gaeta _

la géniale Goliarda Sapienza

_ soit quelque chose comme 5 % de ce qui a été rédigé en ses Carnets personnels… _ ;

et ce, d’après une sélection de son mari et veuf, Angelo Pellegrino

(né, lui, à Palerme le 2 août 1946),

et qui est aussi son légataire universel ;

qui la fit d’abord paraître, cette sélection, en Italie, en 2011 et 2013,

en deux volumes séparés,

intitulés

Il Vizio di parlare a me stessa _ Taccuini 1976 – 1989

et La Mia Parte di gioia _ Taccuini 1989 -1992,

chez le prestigieux éditeur Einaudi :

soit un nouvel éblouissant chef d’œuvre,

rédigé _ et strictement pour elle-même : « parlare a me stessa » ! _ par Goliarda au jour le jour,

au fil du quotidien de ses rencontres, voyages et événements survenant divers ;

et avec, aussi, c’est à noter, des intermittences, parfois très longues : de mois ou même d’années :

quand Goliarda choisissait de consacrer-réserver exclusivement le temps si précieux de son écriture

(et son désir d’écrire, pas nécessairement permanent ; elle subissait aussi des moments de dépression ;

d’absence d’enthousiasme envers sa fondamentale passion d’écrire…)

à la rédaction d’autres romans-fictions à composer, ou de divers textes _

après ce monument et chef d’œuvre presque trop puissant et éclatant

_ quelque part dérangeant pour bien des lecteurs,

y compris ceux, professionnels, des maisons d’édition, qui longtemps le refusèrent ! en Italie… _

qu’est le roman

_ inspiré et transposé (sublimé…) de sa propre vie (Goliarda est née à Catane le 10 mai 1924)

ainsi que de la vie de sa mère, Maria Giudice (Codevilla, 27 avril 1880 – Rome, 5 février 1953) _

L’Art de la joie

_ de 800 pages.

Cf ce mot de Nietzsche

_ Goliarda fut-elle une de ses lectrices ? _

entamant ainsi

le lucidissime chapitre Lire et écrire

de son sublime Ainsi parlait Zarathoustra _ un livre pour tous et pour personne :

« De tout ce qui est écrit, je ne lis que ce quelqu’un écrit avec son sang.

Écris avec ton sang : et tu verras que le sang est esprit.

Il n’est guère facile de comprendre le sang d’autrui.

Je hais les oisifs qui lisent« .


Et c’est assurément avec son sang

_ qui est esprit ! et comment !!! _

que Goliarda a écrit,

tant son L’Art de la joie

que ses sublimes Carnets.

Pour cela,

je me réfère, aussi, à ce très riche et passionnant article de Valentina Tuveri,

paru le 30 août 2016 sur le site Monde du Livre :

L’Art de la joie de Goliarda Sapienza : la traduction comme moteur de reconnaissance mondiale


Personnellement,

je dois dire que je préfère l’ouverture infinie de l’écriture des notations au jour le jour d’un carnet personnel

_ ou d’une correspondance intime :

je pense ici aux courriers (enchantés ! et enchanteurs pour nous qui les lisons…) de trois fois par semaine

de Madame de Sévigné à sa fille, Madame de Grignan :

alternant le compte-rendu précis et parfois amusé du plus quotidien du quotidien, avec des envolées passionnées de sentiments ou d’émotions, de la marquise _,

à la construction tant soit peu organisée, même la plus belle qui soit, d’une fiction,

fut-elle mâtinée de pas mal d’éléments autobiographiques _ ou biographiques.

Pour y trouver l’accent de la plus grande justesse tissée à la plus audacieuse liberté ;

du moins à son meilleur…



Ce samedi 5 janvier 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

L’humanité magnifique d’Andras Schiff (suite)

01déc

Ce samedi 1er décembre,

Alain Cassard nous offre une splendide suite

_ de deux heures d’émission _

à sa série d’entretiens _ de 26′ chaque fois _

diffusés cette semaine sur France-Musique

_ cf mon article dhier :  _

en hommage poursuivi au magnifique musicien

qu’est Andras Schiff :

un Portrait de famille

intitulé Andras Schiff : premiers enregistrements

Voici de quoi en écouter et réécouter le podcast ;

ainsi que le splendide programme !


Portraits de famille
PROGRAMMATION MUSICALE
Samedi 1 décembre 2018
1h 58mn

Andras Schiff : premiers enregistrements

Andras Schiff, pianiste brillant à l’incomparable séduction faite de variété de couleurs et de raffinement.

Andras Schiff : premiers enregistrements

ITALY – APRIL 06: Hungarian musician Andras Schiff performs with Chamber Orchestra of Europe , © Getty / Roberto Serra – Iguana Press/Getty Images


Générique :

Brahms / Intermezzo N°3 Op. 119
Philippe Cassard, Piano
Accord 4761894


Programme

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Concerto N°3  pour piano
Andra Schiff, piano
Orchestre Philharmonique de Radio France,
Myung Whun Chung, direction
Archives I.N.A (enr. 8/06/2012 Salle Pleyel)


Piotr Illich Tchaïkovsky (1840-1893)
Concerto en si bémol min., op. 23 (extr.) : Final
Andras Schiff, Piano
Grand Symphony Orchestra of All-Union National Radio Service and Central Television Networks
Dmitri Kitayenko, direction
Finale du Concours Tchaikovsky 1974
Melodiya MELCD1002386

András Schiff (piano)  Moscow Radio Symphony Orchestra, Dmitry Kitayenko

András Schiff (piano) Moscow Radio Symphony Orchestra, Dmitry Kitayenko, © MELCD1002386


Domenico Scarlatti (1685-1757)
Sonate en sol Maj  K.427
Sonate en mi Maj. K.162
Sonate en si min. K.27
Sonate en fa  Maj. K.17
Sonate en fa min. K. 519
Andras Schiff, piano
Hungaroton HCD 11806


Johannes Brahms (1833-1897)
Concerto N°1  op. 15 (extr.) : Final
Andras Schiff, piano
Orchestre National de Hongrie
Janos Ferencsik, direction
Archives I.N.A, Salle Pleyel, Paris, 1983


Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto pour piano N°17 en sol Maj.  K. 453 (extr.) : 1er Mvt
Andras Schiff, piano
Camerata Academica Salzburg
Sándor Végh – direction
Decca 414 289 2 (enr. Mozarteum, Salzburg – Juin 1984)


Mozart / Schiff

Mozart / Schiff, © Decca


Robert Schumann (1810-1856)
Nachtstücke n°4  op 23
Andras Schiff, piano
Teldec 063014566 2 (enr. 1997 – en  studio)


Robert Schumann
Nachtstücke n°4 op.23
Andras Schiff, piano
ECM  B000060003 (enr. 1999 – Zürich, en public)


Félix Mendelssohn (1809-1847)
6 romances sans paroles op. 67 en mi Maj (extr.) : Allegretto non troppo
6 romances sans paroles op.62 en sol Maj. (extr.) : Andante espressivo
Andras Schiff, piano
Decca 4211192


Mendelssohn  /  Schiff



Mendelssohn / Schiff
, © Decca 4211192

Merci de mieux nous faire connaître et aimer

cet immense merveilleux musicien si profondément humain

et humaniste

qu’est Andras Schiff !


Ce samedi 1er décembre 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

Pour célébrer les 335 ans de la naissance de Jean-Philippe Rameau…

25sept

Pour célébrer les 335 ans de la naissance de Jean-Philippe Rameau,

à Dijon, le 25 septembre 1683,

Glossa nous fait un magnifique et splendide cadeau de musique :

un coffret Glossa GCD 921125 rassemblant en 4 CDs

8 suites reconstituées par Frans Brüggen

(30-10-1934 – 3-8-2014),

et à la tête _ de 1987 à 2001, pour ces enregistrements ramelliens-ci _ de son brillant et justissime Orchestra of the Eighteenth Century,

de 8 opéras de Jean – Philippe Rameau (1683 – 1764) :

Les Boréades (1763),

Dardanus (1739),

Castor et Pollux (1737),

Les Indes galantes (1735),

Acante et Céphise (1739),

Les Fêtes d’Hébé (1739),

Naïs (1740)

et Zoroastre (1749).

Un des sommets délectissimes de toute la musique française !

Ce mardi 25 septembre 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur