«

»

déc 18 2008

Hergé, Tchang & Les Services Secrets Chinois…

Faligot - Services secrets chinoisA l’initiative des « Pélicans noirs », Roger Faligot était invité le 5 juin dernier par Denis Mollat pour présenter son dernier livre «Les Services Secrets Chinois de Mao aux JO » (Nouveau Monde Editions) dans les salons de la Librairie Mollat. Plusieurs « Pélicans Noirs » étaient présents à la conférence-débat et au dîner qui suivit avec l’auteur (Jérôme Dufort, Erick Descudet, Didier Michelet & Jean-Claude Sire). Dans son ouvrage le journaliste et écrivain, un des meilleurs spécialistes de l’histoire des services des renseignements internationaux *, révèle des faits surprenants :

  • Tchang-Tchong-Jen, l’ami d’Hergé, qu’il a connu en 1934, a non seulement fortement influencé son œuvre, notamment « Le Lotus Bleu » et « Tintin au Tibet », mais aurait pu également influencer politiquement Hergé lors de la création du « Lotus Bleu ». Tchang aurait été en contact avec de hautes personnalités chinoises, membres actifs des services secrets chinois.
  • De son côté Benoît Peters (auquel l’auteur fait également référence), dans sa biographie d’« Hergé, fils de Tintin » relève également que les innombrables inscriptions dans « le Lotus Bleu » ont été écrites par Tchang lui-même, pour Hergé, ce qui accentue la portée politique du récit. Ces slogans sont ceux affichés par le Komintern à l’époque.
  • « L’affaire du « Lotus bleu » est l’une des plus étranges parmi celles où figurent les agents du Komintern, les services spéciaux et les réseaux d’influence de Zhou Enlai dans le domaine des arts et de la littérature ». Etrange ? C’est le moins que l’on puisse dire…
  • « …autre énigme : lorsque Tintin quitte Shanghai, il se rend en territoire chinois… avec Tchang à Hou Kou. Ce lieu du Jiangxi est le centre des premiers soviets ruraux de Mao Zedong… »
  • « Dans les années 50 Tchang est sélectionné par le PCC comme artiste Officiel… »


tchang.jpg Ces quelques lignes extraites du livre de Roger Faligot ne font qu’accentuer le trouble. Pour lui, il ne fait aucun doute qu’Hergé, s’il n’a été manipulé, a été « instrumentalisé par la propagande du PCC ». L’année des Jeux olympiques, le journaliste-écrivain Roger Faligot boucle une enquête de plusieurs années sur les services de renseignements chinois et les coulisses de la politique internationale de Pékin. L’auteur a eu accès aux archives américaines, françaises, russes, chinoises… En Chine, à Hong Kong, au Japon, en Australie, en Europe et en Amérique du Nord, il a interviewé des dizaines de spécialistes du renseignement, des diplomates ou responsables de la défense, des dissidents et des transfuges… Riche en révélations, ce livre, pas toujours facile à lire, permet de comprendre comment l’Empire du Milieu accède à l’état de superpuissance en s’appuyant sur des services secrets actifs dans tous les domaines. L’auteur explique comment la Chine forme les hackers qui attaquent les sites gouvernementaux étrangers et étend sa toile d’araignée avec plus de 2 millions d’espions.

Jean-Claude Sire

* du même auteur : « les Services Spéciaux de sa Majesté », « La Piscine », « DST, Police secrète », « les Mystères d’Irlande », « Euskadi-la-spirale », « KGB, objectif Prétoria ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*


two + 7 =

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>