Desafinado, ou le charme absolu ; le plaisir d’en comparer diverses versions

— Ecrit le mercredi 21 août 2019 dans la rubriqueMusiques”.

En parfaite harmonie avec le charme le plus langoureux et tendre de l’été,

la chanson d’Antonio Carlos Jobim et Newton Mendonça, « Desafinado« …

Je me suis amusé à en comparer diverses versions présentes en ma discothèque :

les deux, en anglais (« Off-Key« ), chantées par Antonio Carlos Jobim,

l’une dans le CD « A Certain Mr Jobim« , plage 3 (de 3′ 05),

l’autre, dans le CD « Terra Brasilis« , disque 1, plage 8 (de 3′ 28),

ne me touchent _ hélas _ ni l’une ni l’autre.

Mais Antonio Carlos Jobim n’est pas vraiment chanteur :

compositeur, et pas seulemenr de merveilleuses chansons ;

compositeur tout court…

A l’inverse, je ne sais laquelle choisir

des versions vocales de « Desafinado« 

du CD « Chega de Saudade« , plage 4 (de 1′ 56), de Joao Gilberto

et du CD « Getz/Gilberto« , plage 4 (de 4′ 16) :

toutes deux me font littéralement fondre de plaisir :

Quelle voix !..

Quel art de chanter

langoureusement : le charme absolu !

l’évidence somptueusesement simple…

Ou de la version instrumentale, divine

_ à tomber par terre ; et en jouir longtemps ; et à jamais… _,

du CD « Jazz Samba Stan Getz Charlie Byrd« , plage 1 (de 5′ 51).

Nous voilà transportés par le charme

de ces interprétations parfaites

d’une sublime chanson,

sur un autre continent et une autre hémisphère.

Existent des chansons qui vous font faire ainsi,

et pour toujours,

le tour du monde

en trois minutes…

Ce mercredi 21 août 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


one * 2 =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur