Mieux connaître les chanteuses de l’Académie Royale de Musique entre 1736 et 1769 : le CD « Brillez, astres nouveaux ! » de Chantal Santon Jeffery…

— Ecrit le mardi 18 février 2020 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

Après le très intéressant CD Alpha 554 Dumesny, haute-contre de Lully,

de Reinoud van Mechelen et A Nocte Temporis

_ cf mon article du 10 janvier 2020 : _

Chantal Santon Jeffery,

avec le Purcell Choir et l’Orfeo Orchestra,

sous la direction de György Vashegyi,

nous propose un passionnant florilège d’airs chantés

par les principales chanteuses à l’Académie Royale de Musique,

entre 1736 et 1769 :

le CD Brillez, astres nouveaux !,

soit le CD Aparté AP223.

En effet, Chantal Santon Jeffery vient incarner ici

diverses héroïnes de compositeurs d’opéras du XVIIIème siècle français,

autour de Jean-Philippe Rameau (1683 – 1764)

_ pour une Planète de Castor et Pollux, de 1737 ;

pour l’Iphise des Fêtes d’Hébé, de 1739 ;

pour une Phrygienne de Dardanus, de 1744 ;

pour une Dame romaine ainsi qu’une Bergère du Temple de la Gloire de 1745 ;

et pour Argie des Paladins, de 1760 ;

pour La Naissance d’Osiris, de 1754, c’est une Musette tendre instrumentale qui est donnée.

_,

tels Charles-Hubert Gervais (1671 – 1744)

_ pour la Pomone de l’opéra de même titre, Pomone, en 1720 _,

Joseph Bodin de Boismortier (1689 – 1755)

_ pour la Daphné des Voyages de l’Amour, de 1736 ;

et une nymphe de Daphnis et Chloé, de 1747  _,

Jean-Marie Leclair (1697 – 1764)

_ ici, c’est symphonie instrumentale de Scylla et Glaucus, de 1746, qui nous est donnée _,

Pancrace Royer (1703 – 1755)

_ pour un air du chœur du Pouvoir de l’Amour, en 1743 _,

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711 – 1772)

_ pour un air du chœur du Carnaval du Parnasse, en 1749 ;

et pour l’Erigone ainsi que pour la Vénus des Fêtes de Paphos, en 1758 _,

Antoine Dauvergne (1713 ) 1797)

_ pour la Canente de l’opéra de même titre, Canente, en 1760 _,

Bernard de Bury (1720 – 1785)

_ ici, c’est l’ouverture des Caractères de la Folie, de 1743, qui nous est donnée _,

et Jean-Baptiste Cardonne (1730 – 1792 ?)

_ pour l’Argine de l’Omphale, de 1769.

Les principales titulaires _ et stars adulées ! _ de ces rôle

à l’Académie royale de Musique

ont été

Melle Petitpas (1706 – 1739),

active entre 1727 et 1739,

Marie Fel (Bordeaux, 24 février 1713 – Chaillot, 2 février 1794),

active entre 1734 et 1758,

Marie-Jeanne Lemière (1733 – 1786), épouse Larrivé,

active entre 1750 et 1778

et Sophie Arnould (Paris, 13 février 1740 – Paris, 22 octobre 1802),

active entre 1757 et 1778 ;

ainsi que l’indique l’excellent livret

rédigé par Benoît Dratwicki…

Le travail d’interprétation qu’offre ce CD

est à marquer d’une pierre blanche !

Ce mardi 18 février 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


8 * = eight

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur