Suite du point provisoire sur les taches aveugles de l’enquête sur la constellation familiale des neveux (et leurs descendants) de Louis Ducos du Hauron (Langon, 1837 – Agen, 1920)

— Ecrit le jeudi 25 février 2021 dans la rubriqueHistoire, photographie”.

Hier mercredi 24 février, j’ai éprouvé le besoin de faire une pause sur ma présente enquête _ et ses « taches aveugles«  qui résistent… _ concernant la branche « algérienne-algéroise » des Ducos du Hauron, je veux dire cette partie de la famille Ducos du Hauron née du mariage _ aux alentours de 1896 _ de l’agenais Amédée Ducos du Hauron (Agen, 9 février 1866 – Alger, 15 juillet 1937) avec l’orléansvilloise Marie-Louise Rey (Orléansville, 1879 – Agen, 20 septembre 1933).

Et très vite je me suis aperçu qu’il me fallait aussi revenir-reprendre ce que j’avais déjà qualifié de « taches aveugles » concernant les branches françaises de la famille Ducos du Hauron, celles issues des deux autres neveux de Louis Ducos du Hauron (Langon, 8 décembre 1837 – Agen, 31 août 1920) : Raymond de Bercegol (Lamothe-Landerron, 4 février 1869 – Paris, vers 1947…) et Gaston Ducos du Hauron (Agen, 16 juin 1870 – Savigny-sur-Orge, 3 avril 1912).

Taches aveugles tout aussi importantes. 

Un utile témoin en est mon article du 15 décembre dernier :

 

Ce jeudi 25 février 2021, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


* five = 20

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur