La voix toujours fraîche et pure d’Adam Laloum : en piano solo, ou dans le Trio des Esprits

— Ecrit le lundi 21 janvier 2019 dans la rubriqueMusiques”.

C’est toujours un très grand plaisir

d’écouter la voix fraîche et pure _ dénuée de la moindre affèterie ou hyperbole _ du piano d’Adam Laloum,

que ce soit dans des œuvres pour piano seul,

ou avec ses compères du Trio des Esprits.

Ces jours,

vient de paraître un album double de Schubert par le Trio des Esprits

_ l’album Schubert Sony 2 CD 19075821702 _,

comportant les deux Trios (n°1 & 2) pour piano, violon et violoncelle D 898 & D 929,

la Sonate pour arpeggione et piano D 821 _ ici au violoncelle _

et la Fantaisie pour violon et piano D 934,

qu’interprètent superbement

le piano d’Adam Laloum,

le violon de Mi-Sa Yang

et le violoncelle de Victor Julien-Laferrière.

La première écoute est _ comme à l’accoutumée _ toujours un peu surprenante,

ayant à faire sa place à notre oreille

un peu contre nos souvenirs _ formant référence un peu installée _ d’interprétations antérieures,

par d’autres musiciens _ et des meilleurs.

Mais dès la seconde écoute,

et cela pour les quatre œuvres

_ j’ai peu de références pour le Fantaisie D 934 pour violon et piano, sinon l’interprétation de Szymon Goldberg et Radu Lupu… _,

l’évidence jubilatoire s’impose

on ne peut plus simplement !

Tout ici coule de source, la plus fraîche et la plus pure…

Une seule petite ombre de regret :

j’apprends aussi, par ailleurs, que le Trio des Esprits vient de décider de se dissoudre :

quel dommage !

..

Ce lundi 21 janvier 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


three * = 21

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur