Comparer les interprétations des Variations Goldberg au piano : Angela Hewitt…

— Ecrit le vendredi 10 janvier 2020 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

Parmi mes œuvres de musique préférées,

les Variations Goldberg de Bach.

Je compare donc cinq interprétations de CDs en ma possession :

Zhu Xiao-Mei, en 1990 sur un Steinway (le CD Mirare MIR 048) ;

Murray Perahia, en 2000, à La  Chaux-de-Fonds, sur un Steinway (le CD Sony Classical SK 89243) ;

András Schiff, en 2001, en concert à Bale (le CD ECM New Series 1825) ;

Angela Hewitt, en 2015, à Berlin, sur un Fazioli (le CD Hyperion CDA 68146) ;

Beatrice Rana, en 2017, à Berlin (le CD Warner 0190295880187).

Ma préférence _ et de loin ! _ va à l’interprétation d’Angela Hewitt _ sa seconde _,

dont le jeu au piano me paraît le plus proche

de ce que je me représente comme l’esprit _ baroque _ de Bach

_ vierge d’inflexions romantiques…

Que j’entends dans le jeu _ si vivant ! _ au clavecin de Pierre Hantaï…

La Tribune des Critiques de Disques,

au choix d’interprètes trop souvent discutable,

n’avait pas retenu ce CD d’Angela Hewitt,

lors de l’émission diffusée sur France-Musique le 1er octobre 2017.

Ce mardi 7 janvier 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


1 + four =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur