A propos des connexions Ferrandès-Gentet-Sanchez-Sautier à Orléansville en 1939…

— Ecrit le mardi 23 mars 2021 dans la rubriqueHistoire, photographie”.

Ce mardi,

j’ai essayé d’avancer dans le défrichement des connexions entre les familles orléansvilloises des Ferrandès, Gentet _ quelle surprenante résurgence ! _, Sanchez et Sautier ;

avec de minces résultats…

D’abord à propos de l’identité précise du Ferrandez (ou Ferrandès) assez récemment décédé à la date du 4 juillet 1939 pour mériter l’hommage de la municipalité d’Orléanville, par la voix de son maire, M. Auguste Rencurel, ainsi que le rapporte l’article « Conseil municipal«  de L’Écho d’Alger du 15 juillet 1939…

Apparemment, en l’état de mes présentes recherches, le plus récent décès d’un membre de la famille Ferrandès d’Orléansville  à la date de ce 4 juillet 1939, concerne M. François Ferrandès, survenu à la date du 25 mai précédent _ soit un mois et dix jours plus tôt… _, en sa 69e année _ le défunt était donc né en 1870 _ ;

et de ce défunt l’avis de décès, paru dans L’Écho d’Alger du 26 mai 1939, signalait « la nombreuse famille, parents et alliés« …

Et le 11 juin 1924, à Oued Fodda, un certain François Ferrandès, fils de Madame et Monsieur François Ferrandès, entrepreneurs et propriétaires à Orléansville, avait épousé Mademoiselle Suzanne Léger, fille et belle-fille de Madame et Monsieur Xicluna Marius, propriétaires à Oued Fodda…

Le seul membre de la nombreuse famille des Ferrandès dont j’ai pu découvrir un apparentement avec un membre des familles orléansvilloises des Gentet, Sanchez et Sautier,

est Gabriel Ferrandès, qui le 19 janvier 1929 a épousé « dans la plus stricte intimité » Mademoiselle Élise Sautier, ainsi que le rapporte un très sobre entrefilet paru dans Le Progrès d’Orléansville du 24 janvier 1929.

Et il se trouve  que Mademoiselle Elise Sautier est la fille de Madame et Monsieur Achille Sautier, propriétaires,

ainsi que l’indiquait un précédent article paru dans Le Progrès d’Orléansville du 29 décembre 1927, qui rapportait les fiançailles _ cette fois-là _ de « Mademoiselle Élise Sautier, fille de Madame et Monsieur Achille Sautier, propriétaires, avec Monsieur Marcel David, fils de Madame et Monsieur Casimir David, propriétaires« …

Deux enfants au moins sont nés au foyer de Madame et Monsieur Gabriel (Gaby) Ferrandès, entrepreneur :

_ au mois de juin 1930, la petite Liliane Ferrandès ; le journal Le Progrès adressant ses compliments aux heureux parents ; ainsi que ses félicitations aux grands-parents : Mme et M. François Ferrandès, et Mme et M. Achille Sautier…

_ et au mois de mai 1933, la petite Gaby Ferrandès…

Le Progrès d’Orléansville du 11 mai 1933, en un article intitulé « Au G.S.O.« , félicitait conjointement Gaby Ferrandès et Marcel Bonopéra pour les récentes naissances de la petite Gaby Ferrandès et du petit Paul Bonopéra : « Le Comité est heureux de féliciter les camarades Gaby Ferrandès et Marcel Bonopéra à l’occasion de la naissance de leur petite héritière et héritier, qui a déjà, paraît-il, signé une licence au G.S.O.«  _ le Groupe Sportif Orléansvillois, dont Gaby Ferrandès et Marcel Bonopéra étaient de très actifs membres…

En revanche, si les noms de Ferrandès et Sanchez ont pu apparaitre plusieurs fois juxtaposés en tant que membres du club hippique d’Orléansville,

je n’ai nulle par découvert une quelconque association des noms de membres des familles Ferrandès et Gentet : ce que bien sûr je recherchais…

À suivre…

Ce mardi 23 mars 2021, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


4 - one =

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur