De petites avancées face aux blancs de la généalogie des Langlois originaires de Pont-de-l’Arche et Sèvres

— Ecrit le lundi 14 juin 2021 dans la rubriqueHistoire, Musiques”.

En décidant d’affronter méthodiquement les blancs qui résistent, de leur mutisme, dans la généalogie réalisée par Bertand Langlois,

tant en aval des ancêtres bavarois Hastreiter et Kuntz d’Eschlkam, à la fontière de la Bohème, 

qu’en amont, en remontant de Robert Langlois de Sèvres (Sèvres, 16 février 1900 – Montreuil-aux-Lions, août 1944) _ ce Robert Langlois-ci étant le grand-père paternel de Bertrand et de Hervé Langlois, ainsi que de leur sœur et leur frère, dont j’ignore encore les prénoms _

à Robert Dubourg de Pont-de-l’Arche (Pont-de-l’Arche 1591 – Pont-de-l’Arche, 1666),

j’ai pu, à force d’un peu de patience dans le décryptage systématique de ces blancs, réaliser quelques petits progrès d’identifications au moins partielles…

Par exemple,

je sais dorénavant que l’enfant né _ même si j’en ignore toujours et le lieu et la date de naissance ; ainsi que l’identité de sa mère… _ du premier mariage de Hervé _ Alexandre-Yves _ Langlois

_ le frère de Bertrand Langlois, l’auteur de ces arbres généalogiques… _,

est un garçon Langlois.

J’ai pu aussi identifier le sexe _ le genre masculin ou féminin _ de chacun des individus dont les identités ont été cryptées par l’auteur de ces arbres généalogiques, Bertrand Langlois _ dont j’ignore les lieux et dates de naissance et mariage (avec Sylvie Poinsot) _  ;

et cela d’une génération à une autre

_ si bien qu’il est possible d’indiquer qui porte, et qui ne porte pas, le nom de Langlois à chaque génération, et en particulier les plus récentes, de cette famille Langlois ; même si la plupart des noms demeurent inaccessibles pour l’heure…

Ce qui m’a aidé à en apprendre davantage sur les identités de certains de ces descendants Langlois :

par exemple,

j’ai appris que le second des trois fils _ placé entre Thibaut, l’aîné, et Xavier Langlois, le troisième _ de Bertrand Langlois et de son épouse Sylvie Poinsot, Matthieu Langlois,

est né _ mais j’ignore où _ le 22 mai 1976,

et son épouse, Sophie-Marie Haguet, le 7 novembre 1975 ;

et que les trois fils de ces derniers se prénomment Corentin, Ernest et Artus…

Recherches, bien sûr, à poursuivre ;

avec patience, en espérant toujours que quelque nouvel indice me fera un peu avancer encore dans ces identifications de la parentèle plus ou moins proche, ou lointaine, de Théotime Langlois de Swarte, né à Céret en 1995 _ sans plus de précision _, ce si brillant jeune violoniste :

et je n’en sais guère davantage sur Théotime lui-même ;

sinon _ et ce n’est pas peu _ le nom de son épouse, la flûtiste (de Laburgade, dans le Lot) : Mathilde Latour…

Mathilde et Théotime se sont mariés, dans les Pyrénées-Orientales _ la réception a eu lieu à Pollestres, non loin de Perpignan _, le 27 juillet 2018.

Et Mathilde et Théotime sont domiciliés, non loin de Pantin, en Seine-Saint-Denis : au Pré-Saint-Gervais

Ce lundi 14 juin 2021, Titus Curiosus – Francis Lippa

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


+ 3 = five

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur