Le Beethoven époustouflant de grâce du miraculeux Pavel Kolesnikov

— Ecrit le mercredi 10 octobre 2018 dans la rubriqueMusiques”.

Le 5 avril dernier,

et à propos du précédent CD de Pavel Kolesnokov,

le CD Hyperion CDA 68224 simplement intitulé Louis Couperin,

j’intitulai mon article pour ce blog

Ecouter la merveille Louis Couperin,

mettant l’accent sur un compositeur _ Louis Couperin (Chaumes-en-Brie, c. 1626 – Paris, 29-8-1661) _ que je vénère…

Je m’étais alors procuré le CD que le jeune pianiste avait aussi consacré aux Mazurkas de Chopin :

magnifiquement réussies, elles aussi,

alors que celles-ci

sont probablement ce qu’il y a de plus difficile à saisir et donner dans l’œuvre de Chopin…

Aujourd’hui Pavel Kolesnikov nous offre un CD Beethoven :

Je me suis dit : « un Beethoven de plus« …

Jusqu’à ce que j’en entende un extrait sur l’antenne de France-Musique !

Coup de foudre !!!

Une interprétation confondante de vérité !

De jeunesse autant que de plénitude.

Soit le jeune Ludwig van

improvisant à son clavier,

dans la plus enthousiasmante ferveur !!! 

Joie !!!

Et à l’écoute du CD en son entier,

je suis à mon tour enthousiasmé :

non seulement par la vie extraordinaire de l’interprétation _ c’est phénoménal d’évidence et plénitude juvéniles ! _,

mais aussi par la merveilleuse composition du programme

de ce CD Hyperion Beethoven CDA 68237,

autour de la célébrissime sonate Au clair de lune,

révélée ici à elle-même dans toute sa fervente fraîcheur,

_ comme jamais par quiconque peut-être _,

une autre sonate, la sonate opus 14 n°2,

et une série de Bagatelles :

les Sept Bagatelles op. 33 ;

et quatre Bagatelles sans numéro officiel (Wo0211, Wo 052, Wo056, Wo053) : fabuleuses !!! ;

ainsi que les 32 Variations sur un thème original en ut mineur (Wo080). 

Le pur plaisir de la musique naissant à l’instant même des doigts les plus follement inspirés…

L’effet sur nous qui l’écoutons

est ravageur !

Nous sommes transportés !!! 

Un artiste majeur nous est décidément né :

Pavel Kolesnikov.

Une merveilleuse capacité

de se mettre

et de nous placer

dans le génie à l’œuvre du compositeur lui-même…

C’est étourdissant

et jubilatoire.

Ce mercredi 10 octobre 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

 

Vous souhaitez réagir & ajouter votre commentaire ?

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises html suivante : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*


4 - = null

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur