Posts Tagged ‘interprétation

La joie irradiante du tragique de Bach, Schütz, Buxtehude portée par le dynamisme splendide d’Arcangelo et le magnifique Jonathan Cohen…

04déc

Une nouvelle fois,

Arcangelo sous la direction du magnifique Jonathan Cohen vient nous combler en un électrisant CD Bach-Schütz-Buxtehude, le CD Hyperion CDA 68375, venant jubilatoirement sertir le parfait alto de Iestyn Davies

(avec une mention spéciale, aussi, au virtuosissime orgue de Tom Foster) :

que de spendides joies…

 

Ce dimanche 4 décembre 2022, Titus Curiosus – Francis Lippa

Et pour un palmarès-bilan discographique de l’année 2022 (suite) : le double coffret « Paul Paray – Detroit Symphony Orchestra – The Mercury Masters (1953-1957 et 1958-1962″, de 45 CDs ; ou le triomphe serein de la ligne claire française…

03déc

Et pour un palmarès-bilan discographique de l’année 2022 (suite) :

le double coffret « Paul Paray – Detroit Symphony Orchestra – The Mercury Masters (1953-1957 et 1958-1962« , de 45 CDs _ Mercury Eloquence 484 2318 et 484 3318 _ ;

ou le triomphe serein et lumineux de la ligne claire française...

Pour reprendre et confirmer-amplifier encore mon tout simple article «  » du vendredi 9 septembre dernier

_ cf aussi l’article de ResMusica paru le 1er décembre dernier, sous la signature de Jean-Claude Hulot : « Eloquence réédite enfin les légendaires gravures Mercury de Paul Paray à Detroit« … 

 

Ce samedi 3 décembre 2022, Titus Curiosus – Francis Lippa

En vue d’un palmarès-bilan de l’année discographique 2022, déjà le miraculeux coffret ECM « The Piano Sonatas on Mozart’s fortepiano » de Mozart, par Robert Levin : un sublime trésor de 7 CDs de joie pure…

01déc

En vue de commencer à préparer-établir un palmarès-bilan de l’année discographique 2022,

j’élis déjà _ cf mon article du jeudi 22 septembre 2022 : « «  _ le miraculeux coffret « The Piano Sonatas on Mozart’s fortepiano » de Mozart, par Robert Levin :

un trésor de 7 CDs ECM 2710-16 485 5776 de joie pure…

Ce jeudi 1er décembre 2022, Titus Curiosus – Francis Lippa

Et écouter Walter Gieseking jouer si divinement Ravel ; ou le triomphe de la ligne claire…

26nov

Dans le magique coffret « Walter Giesking _ His Columbia Gramophone Recordings » de 48 CDs que vient maintenant nous proposer  Warner Classics (0190296245596)

_ Walter Gieseking, Lyon, 5 novembre 1895 – Londres, 26 octobre 1956 _,

j’ai désiré commencer par l’écoute de ses deux CDs entièrement consacrés à Ravel,

soient les volumes 34 et 35.

Ou le triomphe merveilleusement tranquille et rayonnant de la ligne claire…

 

Ce samedi 26 novembre 2022, Titus Curiosus – Francis Lippa

A propos de deux ou trois inédits discographiques d’opéras ramelliens enfin accessibles aux mélomanes par le disque…

19nov

Peu à peu, vient, même si c’est un peu lentement, se remplir et compléter, CD après CD, l’incarnation discographique de la riche et si passionnante production musicale opératique de Jean-Philippe Rameau

Car voici 2 nouvelles très attendues _ cf mon article du 18 décembre 2021 «  » d’après le point que faisait alors l’ami Patrick Florentin en son « Rameau’operas on disc« , dans le très récent livre « The Operas of Rameau _ Genesis, Staging, Reception » de Graham Sadler, Shirley Thompson et Jonathan Williams, paru le 10 septembre 2021 aux Éditions Routledge… _ parutions discographiques raméliennes  :

_ d’une part le CD Alpha 876 « Rameau chez la Pompadour Le Retour d’Astrée Les Sybarites« , de l’Ensemble Les Surprises sous la direction de Louis-Noël Bestion de Camboulias ;

_ et d’autre part le coffret de 3 CDs Alpha 891 de la version de 1749  de « Zoroastre« , des Ambassadeurs-La Grande Écurie sous la direction d’Alexis Kossenko.

Et si je me permets ici un récapitulatif, de cette liste discographique d’opéras de Rameau élaborée par Patrick Florentin en septembre 2021, ne restent donc plus à produire au disque que des enregistrements de

_ la version de 1739 de « Dardanus » (créé à l’Académie Royale de Musique le 19 novembre 1739),

_ « Les Fêtes de Ramire » (créé à Versailles le 22 décembre 1745),

_ « Io«  (jamais représenté à la scène) 

_ et l’intégralité, enfin, de « La Princesse de Navarre » (créé à Versailles le 23 février 1745)…

Et pour aborder pour le moment très succinctement mes toutes premières impressions d’écoute de ces deux réalisations discographiques raméliennes,

je dois mettre bien au-dessus le travail d’interprétation-incarnation musicale d’Alexis Kossenko pour le coffret Alpha 891, par rapport au travail de Louis-Noël Bestion de Camboulas pour le CD Alpha  876.

Mais la qualité même des œuvres de Rameau ici interprétées y est peut-être aussi un peu pour quelque chose…

Charge restant bien sûr à moi de bien bien beaucoup mieux écouter le détail de ces deux réalisations…

Ce samedi 19 novembre 2022, Titus Curiosus – Francis Lippa

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur