Posts Tagged ‘Leos Janacek

L’élégance merveilleuse de Rudolf Firkusny : dans Beethoven et Schubert, comme dans de somptueux Martinu…

21fév

Le 29 septembre dernier,

en mon article ,

Rudolf Firkušný 1960.jpg
Rudolf Firkušný

je m’étais déclaré un peu déçu par ses diverses interprétations d’œuvres de Leoš Janáček (Hukvaldy, 3 juillet 1854 – Ostrava, 12 août 1928) 

_ dont Rudolf Firkušný (Napajedla, 11 février 1912 – Staatsbourg, 19 juillet 1994) fut, très jeune, l’élève ! _,

celles de ce compositeur accessibles dans le très beau coffret Sony The Complete RCA and Columbia Album Collection (19075922812) de 18 CDs… :

car « je m’attendais à un jeu un peu plus râpeux, brut, presque sauvage« 

dans l’incomparable _ et unique _ Janáček…

Janáček et Firkušný étant tous deux natifs _ Hukvaldy et Napaledja : qu’on consulte une carte ! _ de Moravie

_ Hukvaldy (aujourd’hui 820 habitants, se trouve à 23 kms au sud d’Ostrava ; et Napajedla, aujourd’hui 7234 habitants, au bord de la rivière Morava, se trouve à 66 kms à l’est de Brno…

Suite à l’audition d’une superbe interprétation du Concerto n° 1 pour violoncelle H. 191, de Bohuslav Martinů (Polička, 8 décembre 1890 – Liestal, 18 août 1959)

par l’immense violoncelliste János Starker (Budapest, 5 juillet 1924 – Bloomington, 28 avril 2013) et le Czech Radio Symphony, dirigé par John Nelson _ in le proprement merveilleux CD In Memoriam Janos Starker de Praga Digitals PRD 250 304 : une prise live à la Radio Tchèque le 19 mars 1990 ;

avec, aussi, le Concerto en mi mineur, op. 58, de Serguei Prokoviev (1891 – 1953), et le Konzertstück pour Violoncelle et Orchestre en ré Majeur, op. 12, de Ernö Dohnányi (1877 – 1960) _,

j’ai éprouvé le vif désir de venir jeter une oreille un peu attentive

aux interprétations de Bohuslav Martinů par Rudolf Firkušný,

en ce coffret Sony.

Le CD 18 et dernier _ somptueux ! _, intitulé Rudolf Firkušný Tribute de ce coffret

est tout bonnement admirable :

 

enregistré dans la _ superbe _ salle du Rudolfinum, à Prague, du 14 au 20 juin 1993,

ce CD comporte les Concertos pour Piano et Orchestre n° 2 H. 237, n° 3 H. 316 et n° 4 H. 358 de Martinů,

Firkušný étant accompagné par le Czech Philharmonic, dirigé par le chef Libor Pešek.

J’ai aussi écouté le CD 16 de ce coffret Rudolf Firkušný The Complete RCA and Columbia Album Collection :

les Sonates pour Violoncelle et Piano n°1 H. 277, n° 2 H. 286 et n° 3 H. 340 de Bohuslav Martinů, interprétées par Rudolf Firkušný et János Starker,

enregistrées à New-York les 8, 9 et 11  octobre 1990 _ j’aime décidément beaucoup ce compositeur.

Et en fouillant plus avant parmi les piles de ma discothèque,

j’ai mis la main

d’abord sur un admirable CD Beethoven d’une Édition Firkušný, par EMI _ 7243 5 66064 2 5 _, en 1996,

comportant les Sonates

n° 8, op. 13, « Pathétique » ,

n° 14, op 27, « Clair de lune »,

n° 21, op. 53, « Waldstein » _ une interprétation parfaite de vie et de naturel ! _

et n° 30, op. 109


J’ai découvert aussi un extraordinaire _ vraiment ! _ inédit en CD de Firkušný,

dans la série des indispensables de Diapason,

le n° 97 :

un enregistrement _ merveilleux ! magistral en sa lumineuse évidence  _ datant de 1948

des sublimes Impromptus D 899, op. 90, et Impromptus D 935, op. posthume 142, de Schubert ;

à distinguer du CD n°5 du coffret Rudolf Firkušný The Complete RCA and Columbia Album Collection

comportant ces mêmes Impromptus,

enregistrés, eux, chez Columbia en octobre 1951 et février 1952 :

incontestablement moins bien réussis…

Rudolf Firkušný _ quel chic ! quel naturel ! _ est un des très grands interprètes

du XXème siècle.


Ce vendredi 21 février 2020, Titus Curiosus – Francis Lippa

L’élégance Firkusny et l’oeuvre pour piano de Leos Janacek…

29sept

Le coffret de 18 CDs Rudol Firkusny The Complete RCA and Columbia Album Collection

_ un coffret Sony 19075922812 _

offre deux CDs d’interprétations de la musique pour piano de Leos Janacek (1854 – 1928) :

un premier CD d’enregistrements dans les studios Columbia, à New-York, dans les années 1952, 53 et 54

_ publiés en 1953 et 1955 _ ;

un second, d’enregistrements dans les studios RCA, à New-York, en 1989

_ publiés en 1990.


Rudolf Firkusny,

né à Napajedla (Moravie) le 11 février 1912,

et décédé à Staatsbourg (Etat de New-Kork) le 19 juillet 1994,

est un musicien d’une suprême élégance.


Dans l’interprétation de son _ sublime _ compatriote morave Janacek,

je m’attendais à un jeu un peu plus râpeux, brut, presque sauvage…

Mais il est difficile à Firkusny de complètement _ peut-être en particulier à New-York _ effacer sa propre suprême élégance.

Il me reste 16 CDs de ce coffret Sony notamment 3 CDs Bohuslav Martinu (1890 – 1959) _ à écouter-déguster…



Ce dimanche 29 septembre 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

Se délecter des idiosyncrasiques « Moravian Folk Songs » de Leos Janacek

18juil

L’excellente équipe

_ constituée de Martina Jankova, soprano, Tomas Kral, baryton et Ivo Kahanek, piano _

qui vient de nous donner de merveilleux Songs de Bohuslav Martinu (1890 – 1959)

_ soit le CD Supraphon SU 4235-2 _,

avait précédemment réalisé un Moravian Folk Songs de Leos Janacek (1854 – 1928),

parfaitement accompli, lui aussi

_ soit le CD Supraphon SU 4183-2 _ :

pour notre bonheur.

Deux compositeurs singuliers

à très bien écouter…

Ce jeudi 18 juillet 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

Un autre Janacek : ses 2 Quatuors à cordes par l’Acies Quartett _ une révélation !

22juin

Leos Janacek (1857 – 1928) est un compositeur éminemment singulier,

dont on reconnaît instantanément la musique, le style

qui tient quelque chose de sa province natale, la Moravie _ capitale Brno.

Le CD Gramola 99002 des 2 Streichquartette par le Quatuor Acies

vient bousculer la donne

des interprétations auxquelles nous nous sommes fait les oreilles,

principalement par des musiciens tchèques,

qui nous agrippent, nous retiennent, nous bouleversent et enchantent.

Le Quatuor Acies a été fondé en Carinthie _ capitale Klagenfurt _,

la province la plus méridionale d’Autriche, voisine de la Slovénie :

deux régions qu’il se trouve que j’apprécie tout particulièrement.

Ces deux quatuors

(de 1923, pour le Kreuzer, et 1928, pour le Lettres intimes)

sont des chefs d’œuvres absolus ;

des sommets de la littérature du quatuor à cordes.

Eh bien, les Acies les interprètent

avec une douceur qui nous fait presque mal…

Un ensemble diablement intéressant, et à suivre…

Et un CD tout à fait singulier, et marquant.



Ce vendredi 22 juin 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

Le violoncelle de David Geringas pour un superbe programme autour de la Moravie

29mai

Le CD ES-DUR ES 2045 intitulé Pohadka _ Contes _

nous propose un très touchant programme

réalisé à la perfection

par le violoncelliste David Geringas et le pianiste Ian Foutain :

_ Balada a serenada,  opus 3,

de Josef Suk (1874 – 1935)

_ Pohadka, JW VII/5,

et Presto, JW VII/6,

de Leos Janacek (1854 – 1928)

_ trois transcriptions pour violoncelle et piano

d’œuvres d’Antonin Dvorak (1841 – 1904) :

Klid, opus 68 N°5,

Rondo, opus 94;

et Melodia, extraite des Zigeunermelodien, opus 55

_ sept transcriptions pour violoncelle et piano de mélodies de Gustav Malher (1860 – 1911) :

Ich bin der Welt abhanden gekommen, extraite des Cinq Rückert-Lieder,

Ging heur’ morgen übers Feld, extraite des Lieder eines fahrenden Gesellen,

et des cinq Kindertotenlieder

Une extraordinaire poésie d’Europe centrale, autour de la Moravie de Leos Janacek (et Gustav Malher),

qui nous fait fondre littéralement le cœur.

Ce mardi 29 mai 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

 

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur