Posts Tagged ‘perfection

Le talent du ténor Cyrille Dubois dans les Lieder de Franz Liszt : « O Lieb »

05nov

Certains compositeurs que j’admire

ou même aime

pour certaines œuvres _ voire pans d’œuvres _

me touchent très rarement dans les concerts, ou CDs, de Lieder…

C’est le cas de Johannes Brahms,

et aussi de Franz Liszt.

Or, le CD intitulé O Lieb,

que nous proposent le ténor Cyrille Dubois

et le pianiste Tristan Raës

_ le CD Aparte AP 200 _

offre un plaisir parfait :

avec 15 Lieder en allemand,

4 Mélodies en français

et 4 Canzone en italien.

Ce mardi 5 novembre 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa 

L’affolante douceur de la sensualité Getz – Gilberto, pour nuit d’été

17juil

Dans la chaleur d’un été qui nous accable,

écouter _ en boucle _

l’affolante douceur de la sensualité _ sussurante, sans insister _

du couple Stan Getz – Joao Gilberto _ le saxo et la voix _ :

un goût d’éternité,

qui nous enivre et berce

jusqu’au vertige…

Une perfection.

Ce mercredi 17 juillet 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

La perfection de l’interprétation du plus pur fantasque de Carl Philipp Emanuel Bach : Vittorio Forte en son « Abschied »

11juil

Choisir d’écouter _ et d’abord jouer ! _ la musique de clavier de Carl Philipp Emanuel Bach (1714 – 1788)

interprétée sur un piano Steinway

ne semble pas a priori la solution la mieux appropriée à cette musique de sortie du Baroque.

Il m’ a fallu un coup de fil spécial _ et c’est la première fois que celui m’appelait ainsi au téléphone ! _ de Philippe Le Vigneron,

se souvenant de ma prédilection singulière pour ce compositeur,

pour me conseiller d’écouter le CD Abschied du pianiste italien Vittorio Forte

pour m’amener à m’enquérir de ce CD Odradek ODRCD368,

le commander à mon disquaire,

et le recevoir deux ou trois bonnes semaines plus tard ;

et l’apprécier, en effet, comme un chef d’œuvre d’intelligence _ et de rendu à la perfection, sous ses doigts _ de l’art de CPE Bach au clavier,

mais oui, parfaitement !!!

Pareille justesse d’intelligence

de la liberté des humeurs _ absolument fantasques _ du compositeur

n’avait, sur nul instrument, été à ce degré de justesse de perfection

donnée jusqu’ici…

Quel art !

Une interprétation tout bonnement géniale

de musiques tout bonnement géniales elles-mêmes !

Un pur enchantement !

La folie même du génie est à sa plus juste place…

Ce jeudi 11 juillet 2019, Titus Curiosus – Francis Lippa

La langoureuse clarinette sans pathos du justissime classicisme brahmsien, par Pascal Moraguès

20déc

Après avoir merveilleusement servi

la clarinette de Mozart,

l’excellent Pascal Moraguès

vient nous enchanter

avec une magnifique CD Brahms

Clarinet Sonatas & Trio,

le CD Indé Sens !INDE 111,

avec le piano de Franck Braley

pour les Sonates opus 102 n°1 et n°2

de l’été 1894,

et encore le violoncelle de Christian Poltéra

pour le trio opus 114

de 1891.

La performance,

parfaite,

est enchanteresse.

C’est un ravissement sans pathos ;

simplement justissime….

Brahmsien.

Ce jeudi 20 décembre 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa 

« A Simple Song » : un superbe récital de pièces à connotation plus ou moins spirituelle du XXème siècle, par la parfaite Anne Sofie Von Otter

14nov

Anne Sofie Von Otter

est une chanteuse très rarement prise en défaut :

parfaite _ et sans les défauts de la perfection même…

Le récital intitulé A Simple Song

_ d’après un mouvement de Messe de Leonard Bernstein _

que vient nous donner,

en un exaltant et sobre à la fois _ dépourvu du moindre maniérisme, mais merveilleux de sensibilité _ SACD Bis-2327,

Anne Sofie Von Otter,

accompagnée à l’orgue _ cette fois _ par son compère habituel de récitals Bengt Forsberg

(et quelques autres instrumentistes, de-ci, delà)

est tout simplement idéal

dans ce genre musical

à connotations spitituelles, sinon religieuses,

de pièces chantées _ fort diverses ! _ du XXème siècle ;

les compositeurs interprétés ici étant

Leonard Bernstein,

Aaron Copland,

Charles Ives _ trois américains _,

Gustav Mahler,

Richard Strauss _ un autrichien et un allemand bavarois _,

Arvo Pärt _ un balte d’Estonie _,

Maurice Duruflé,

Olivier Messiaen,

Francis Poulenc _ trois français _,

Frank Martin _ un suisse francophone _,

Franz Liszt _ un avant-gardiste du siècle précédent, en quelque sorte ! _,

et Richard Rodgers _ américain, lui aussi.

C’est très beau

et d’une infinie sensibilité, qui nous touche !


Ce mercredi 14 novembre 2018, Titus Curiosus – Francis Lippa

Chercher sur mollat

parmi plus de 300 000 titres.

Actualité
Podcasts
Rendez-vous
Coup de cœur